Vous êtes ici : PRINTEMPSFRLe PrintempsActualités

"Démocratisation et inégalités scolaires dans les pays en voie de développement. Le cas d’Haïti" par Mardochée Pierre

Discipline : Sociologie
Laboratoire : Professions, Institutions, Temporalités - PRINTEMPS

le 25 novembre 2021

Jeudi 25 novembre 2021 à 14h
Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Bâtiment Vauban
47, boulevard Vauban
78280 Guyancourt
Salle 434, 4ème étage

Résumé

Cette thèse étudie la manière dont un pays, Haïti, catégorisé comme « pays en voie de développement » s’efforce de réaliser la démocratisation scolaire de son système éducatif. Selon plusieurs études, Haïti paraît en échec sur pratiquement tous les indicateurs de démocratisation scolaire : taux d’accès, équité, égalité, en lien avec une incapacité institutionnelle dénoncée. Haïti, réalise pourtant des processus de démocratisation. Pour analyser ce paradoxe, la réflexion appuyée sur un travail d’enquête par observations et entretiens, s’interroge notamment sur la place majeure du secteur privé dans l’offre éducative. Elle montre que, premièrement, les différentes politiques mises en place par l'État haïtien et par les instances internationales (Banque Mondiale, Unesco, etc..), relatives à l'école pour tous, n’ont pas eu l’effet escompté de scolarisation universelle. Deuxièmement, il y a pourtant une action avérée de différents acteurs (politiques, enseignants, parents, syndicalistes, entrepreneurs) fortement engagés en faveur de la démocratisation scolaire. La thèse étudie ce décalage. Parmi les facteurs d’échec, elle met en avant le manque de coordination entre les différents niveaux et acteurs de l’éducation en Haïti ; le manque de financement étatique, les effets de corruption à différentes échelles. Si l’implication des acteurs publics et privés permet un élargissement de l’offre scolaire, malheureusement c’est souvent au détriment de l’égalité et de la qualité de l’enseignement.

Mots-clés de la thèse : Démocratisation, éducation, scolarisation, pays en voie de développement, inégalité scolaires, Haïti

 

Membres du jury

. Madame MARYSE BRESSON, Professeure des universités, Directrice de thèse
. Monsieur Carlo CELIUS, Directeur de recherche, Rapporteur
. Madame LANGE MARIE-FRANCE, Directrice de recherche, Rapporteure
. Madame Nathalie BONINI, Maîtresse de conférences, Examinatrice
. Monsieur Matthieu HELY, Professeur des universités, Examinateur
. Monsieur Georges Eddy LUCIEN, Professeur, Examinateur