Accès direct au contenu

Dans :

Laboratoire Professions Institutions Temporalités (PRINTEMPS) - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf

Laboratoire Professions, Institutions, Temporalités > Thèses et HDR > Thèses et HDR soutenues

"La mobilisation des archives climatiques polaires. Enquêter sur la communauté française et le dispositif de l’ice core science (1955-2018)" par Morgan Jouvenet

HDR.jpg
Discipline : Sociologie
Laboratoire : Professions, Institutions, Temporalités - PRINTEMPS

Informations pratiques :

Date
Jeudi 20 décembre 2018 à 15h
Lieu
Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Bâtiment d'Alembert
Salle des thèses, 2ème étage
5-7 boulevard d'Alembert
78280 Guyancourt

Résumé



Les carottes de glaces ("ice cores") extraites en Antarctique ou au Groenland constituent de précieux objets pour les climatologues. Leur analyse produit des données qui nourrissent la compréhension des cycles et événements climatiques du passé. À travers ses publications et les engagements publics de ses grandes figures, la communauté animant cette "ice core science" fournit, depuis plusieurs décennies, des points d’appui bien visibles pour saisir la dynamique du climat terrestre. Ce mémoire présente les résultats d’une enquête menée auprès des acteurs français de cette spécialité, visant le dispositif de production des connaissances qu’ils ont mis en œuvre depuis les années 1950. Cette enquête permet de caractériser leurs modes d’action, des pôles aux laboratoires (et au-delà), et de retracer l’histoire de leur communauté, de la guerre froide à la "crise climatique". Elle montre comment cette spécialité a pu contribuer à mesurer l’impact des activités humaines sur le "système Terre" et changer les représentations attachées aux inlandsis polaires, ainsi que l’importance de l’environnement (géo)politique dans lequel l’ice core science s’est développée. Ces analyses procèdent d’une approche "processuelle", appuyée sur une relecture des acquis des science studies (développée dans la première partie du mémoire), et permettant d’articuler les différents niveaux et temporalités des interactions qui constituent une spécialité scientifique.


Membres du jury

Soraya Boudia, Professeure, Université Paris Descartes, Cermes3 (rapportrice)
Nicolas Dodier, Directeur de recherche à l’INSERM, Directeur d’études à l’EHESS, IMM (garant)
Michel Dubois, Directeur de recherche au CNRS, EpiDaPo, États-Unis (rapporteur)
Paul N. Edwards, Professeur, University of Michigan & William J. Perry Fellow in International Security, CISAC, Stanford University, États-Unis
Michel Grossetti, Directeur de recherche au CNRS, Directeur d’études à l’EHESS, LISST (rapporteur)
Laurent Willemez, Professeur, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, laboratoire Printemps

Dernière mise à jour de cette page : 13 décembre 2018


Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

http://www.uvsq.fr