Accès direct au contenu

Dans :

Laboratoire Professions Institutions Temporalités (PRINTEMPS) - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf

Laboratoire Professions, Institutions, Temporalités > Séminaires et ateliers > Épistémologie de la sociologie et théorie des sciences

Séminaire "Épistémologie de la sociologie et théorie des sciences"

pexels-photo.jpg
La prochaine séance du séminaire "Épistémologie de la sociologie et théorie des sciences" aura lieu lundi 4 décembre 2017 au laboratoire PRINTEMPS.

Présentation


C’est à une réflexion approfondie sur l’épistémologie de la sociologie et la contribution de cette discipline à l’épistémologie générale et à la théorie des sciences que nous nous proposons de nous livrer pendant les quatre années de ce séminaire qui alternera lectures de textes et présentations de travaux originaux – et qui se conclura par l’organisation d’un colloque international. Partant, et via une série de détours apparents, c’est à un renouvellement substantiel des références et des habitudes de pensée dans ces domaines que nous espérons aboutir.

On traitera, la première année, de la problématique de l’épistémologie génétique. Il s’agira de confronter l’entreprise de Jean Piaget (visant la définition d’une théorie de la logique et de la connaissance scientifique à partir d’expériences et d’observations détaillées en psychologie de l’enfance) à la démarche sociogénétique mise en œuvre par Norbert Elias. Il ne sera pas inutile, en guise d’introduction, d’examiner les rapports qu’entretenaient les deux savants avec l’ethnologue français Lucien Lévy-Bruhl, qui occupait une position centrale (en particulier après la publication, en 1922, de La Mentalité primitive) dans l’espace européen des sciences humaines et sociales au moment où l’un et l’autre posèrent les bases de leur projet scientifique. On analysera précisément la relation ambivalente de Piaget avec la sociologie ainsi que la conception éliasienne de la sociologie de la connaissance et des sciences. Enfin, des passerelles seront jetées entre l’approche sociologique de la structure des disciplines et la vision piagétienne anti-logiciste d’un « cercle des sciences », entre la sociologie de l’enfance et l’épistémologie génétique, entre la théorie psychologique de l’inhibition et la théorie sociologique de l’autocontrainte, entre l’épistémologie et la sociologie du temps, entre la théorie de l’« équilibration » des structures cognitives et la sociologie de la connaissance.

La deuxième année sera consacrée à des lectures croisées du sociologue Pierre Bourdieu et de l’anthropologue Alain Testart. Tous deux ont délivré, pendant plusieurs années, des enseignements de « sociologie générale ». Tous deux ont été « accusés » de défendre une épistémologie « naturaliste » prétendument dépassée. La publication à l'automne 2018 du premier volume des Principes de sociologie générale (CNRS, coll. « Interdépendances ») de Testart, jointe à la réédition de son essai d’épistémologie Pour les sciences sociales, nous donnera l’occasion de prendre la mesure d’une œuvre largement méconnue. On reviendra, parallèlement, sur les deux volumes de Sociologie générale de Bourdieu, issus de ses premières années de cours au Collège de France, sans oublier Science de la science et réflexivité.

Et quid de la psychanalyse ? Au-delà du cas particulier de Gaston Bachelard et de sa « contribution à une psychanalyse de la connaissance objective » (pour reprendre le sous-titre de sa célèbre Formation de l’esprit scientifique), sur laquelle il importera de revenir, on s’intéressera pendant la troisième année à la façon dont des psychanalystes de métier (en particulier Didier Anzieu, Piera Aulagnier, Melanie Klein, Jacques Lacan et Michel de M’Uzan) ont posé le problème du rapport entre la spéculation théorique et la réalité empirique, ou celui du rôle du « désir de penser » et du « projet identificatoire » dans la production des savoirs.

Enfin, la quatrième année sera centrée sur la dimension épistémologique des œuvres de trois théoriciens de l’histoire aussi différents que S. J. Gould, François Simiand et E. P. Thomson.

Programme 2017 - 2018

> Télécharger le programme 2017 - 2018 [PDF - 361 Ko]

Vendredi 20 octobre 2017 à 14h
Marc Joly (laboratoire PRINTEMPS, UVSQ/CNRS), "Introduction (1). Elias critique de Lévy-Bruhl. Présentation de Lucien Lévy-Bruhl et ‘‘l’unité logique de l’humanité’’ de N. Elias"
Lieu : Centre Maurice-Halbwachs (CNRS/EHESS/ENS) - 48 bd. Jourdan, 75014 Paris (salle R335)

Vendredi 10 novembre 2017 à 14h
Claire Fraile-Tebar et Marc Joly (laboratoire PRINTEMPS, UVSQ/CNRS), "Introduction (2). De la ‘‘mentalité prélogique’’ à la ‘‘mentalité logique’’ ? Piaget et Lévy-Bruhl"
Lieu : Laboratoire PRINTEMPS (CNRS/UVSQ) - 47 bd. Vauban, 78280 Guyancourt (bâtiment Vauban, 6e étage, salle 604)

Lundi 4 décembre 2017 à 14h
Frédéric Lebaron (IDHES, ENS Paris-Saclay), "Le social dans la pensée de Piaget – une réelle absence ?"
Lieu : ENS Paris-Saclay - 61 av. du Président Wilson, 94230 Cachan (bâtiment Laplace, 2e étage, salle Michael Pollak)

Vendredi 19 janvier 2018 à 10h (séance commune avec le séminaire général)
Yann Renisio (CMH, CNRS/EHESS/ENS), "Structure sociale des disciplines et cercle des sciences"
Lieu : Laboratoire PRINTEMPS (CNRS/UVSQ) - 47 bd. Vauban, 78280 Guyancourt (bâtiment Vauban, 6e étage, salle 604)

Vendredi 16 février 2018 à 14h
Wilfried Lignier (CESSP-CSE) et Julie Pagis (IRIS-EHESS), "Sociologie de l’enfance et épistémologie génétique"
Lieu : Centre Maurice-Halbwachs (CNRS/EHESS/ENS) - 48 bd. Jourdan, 75014 Paris (salle R335)

Vendredi 23 mars 2018 à 14h

Olivier Houdé (LaPsyDÉ - UMR 8240), "Inhibition et autocontrainte"
Lieu : ENS Paris-Saclay - 61 av. du Président Wilson, 94230 Cachan (bâtiment Laplace, 2e étage, salle Michael Pollak)

Mardi 3 avril 2018 à 10h
Jean Francès (EHESS) et Johan Giry (SAGE, université de Strasbourg), "Norbert Elias : (re-)fonder la sociologie de la connaissance et des sciences ?"
Lieu : Laboratoire PRINTEMPS (CNRS/UVSQ) - 47 bd. Vauban, 78280 Guyancourt (bâtiment Vauban, 6e étage, salle 604)

Vendredi 18 mai 2018 à 14h
Muriel Darmon (CESSP-CSE), "Épistémologie et sociologie du temps : quelles passerelles ?"
Lieu : Centre Maurice-Halbwachs (CNRS/EHESS/ENS) - 48 bd. Jourdan, 75014 Paris (salle R335)

Vendredi 15 juin 2018 à 14h
Yves Gingras (UQAM, Montréal), "‘Équilibration’’ des structures cognitives et sociologie de la connaissance"
Lieu : ENS-Paris Saclay, 61 av. du Président Wilson, 94230 Cachan (bâtiment Laplace, 2e étage, salle Michael Pollak)


Organisation

Ce séminaire est organisé par Claire Fraile-Trebar, Marc Joly, Morgan Jouvenet et François Théron (Printemps, CNRS/UVSQ) ; Frédéric Lebaron (IDHES, ENS Paris-Saclay), Yann Renisio (CMH, CNRS/EHESS/ENS).

Dernière mise à jour de cette page : 13 novembre 2017


http://www.uvsq.fr