Accès direct au contenu

Dans :

Laboratoire Professions Institutions Temporalités (PRINTEMPS) - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf

Laboratoire Professions, Institutions, Temporalités > Le laboratoire > Actualités

Journée d'étude "Syndicalismes catégoriels et régulations professionnelles"

Laboratoires du RT 18 de l'AFS
Le réseau thématique “Sociologie des relations professionnelles” (RT 18) de l’Association française de sociologie (AFS) organise une journée d'études consacrée aux syndicalismes catégoriels.
L'objectif est de se demander en quoi ces organisations sont des révélateurs des transformations des activités, des identités ou des territoires professionnels, et comment elles contribuent aux régulations qui structurent les mondes professionnels.

Informations pratiques :

Date
jeudi 23 mai 2013 de 9h30 à 17h
Lieu
Université de Versailles Saint-Quentin (UVSQ)
Bâtiment Vauban, salle 311
47 boulevard Vauban - 78280 Guyancourt
Contact

Présentation de la journée :

La sociologie des professions et des groupes professionnels constitue un champ de recherche dynamique aujourd’hui aussi bien empiriquement que théoriquement (diversité des groupes et activités étudiés ; débats récents autour des questions d’engagements, de l’importance des savoirs et de la nature prudentielle de l’activité professionnelle etc.).

Il est cependant un angle mort dans cette littérature quant aux rôles et aux pratiques d’institutions comme les syndicats de salariés, d’indépendants ou d’employeurs dans la régulation des professions. Presque un siècle après la loi Le Chapelier et l’abolition du corporatisme, la légalisation puis le développement progressif des syndicats français se sont faits davantage sur une logique territoriale, industrielle et interprofessionnelle que sur des identités de métier et d’appartenance professionnelle. Pourtant, certaines organisations dérogent à ce principe et entendent représenter uniquement les salariés d’une même profession. Le syndicalisme catégoriel peut se fonder sur un statut, comme dans le cas du syndicalisme cadre. Il peut également se fonder sur une activité économique dans des professions fermées (dockers, ouvriers du Livre) mais aussi dans des professions ouvertes et adopte une forme autonome ou confédérée.

On propose de réfléchir, de manière pluridisciplinaire (histoire, sociologie, sciences politiques), aux pratiques, rôles et fonctions que jouent ces groupements sur les communautés de travail, la production des normes professionnelles, la régulation du marché ou la structuration des carrières professionnelles. En quoi ces organisations sont-elles des révélateurs des transformations des activités, des identités ou des territoires professionnels, et comment contribuent-elles aux régulations qui structurent les mondes professionnels ?

Programme :

Introduction de la journée : 9h30-10h : "Le syndicalisme catégoriel : une analyse pluridisciplinaire de ses divers champs", par Guy Groux

Matin : Président de séance : Michel Pigenet

10h-11h15 : Première table ronde : Les syndicats catégoriels dans les professions fermées
- "La construction d’un syndicat catégoriel exemplaire : le syndicat des ouvriers du Livre", par Sylvie Charlier
- "Protéger une profession en période de crise. Les syndicats catégoriels face à la licence européenne des personnels navigants commerciaux", par Louis-Marie Barnier

11h15-12h30 : Deuxième table ronde : Le syndicalisme catégoriel dans les professions ouvertes privées
- "Petits syndicats, travail par projets et logiques de réseaux. Une comparaison entre les architectes d’intérieurs et les producteurs (cinéma/audiovisuel)", par Carine Ollivier et Laure de Verdalle
- "La représentation instituée des journalistes : du syndicalisme de métier corporatiste à la défense du salarié", par Camille Dupuy

12h30-14h : Pause repas

Après-midi : Président de séance : Baptiste Giraud

14h-15h15 : Troisième table ronde : Le syndicalisme catégoriel dans les professions ouvertes publiques
- "Des ‘éducateurs Justice’ ? Les éducateurs de la Protection judiciaire de la jeunesse et leur syndicat majoritaire", par Nicolas Sallée
- "Un syndicalisme d'accompagnement des réformes ministérielles de l'éducation : le cas des personnel de direction d'établissement d’enseignement secondaire", par Agnès Pelage

15h15-16h30 : Quatrième table ronde : Catégoriel et interprofessionnel
- "Du groupe des 10 à Solidaires, du catégoriel à l’interprofessionnel ?", par Sophie Béroud Triangle et Jean-Michel Denis
- "La CFE-CGC : la fin d’une exception ?" par Elodie Béthoux, Arnaud Mias, Jérôme Pélisse et Guillaume Desage

> Télécharger le programme détaillé de la journée [PDF - 368 Ko]

Contacts :

Camille Dupuy, IDHE-ENS Cachan
Jérôme Pélisse, Printemps, UVSQ
Hervé Champin, IDHE-ENS Cachan

Inscription conseillée auprès de
Camille Dupuy

Informations complémentaires :

Dernière mise à jour de cette page : 8 juillet 2014


Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

http://www.uvsq.fr